Lo spazio bianco di Francesca Comencini

Publié le par Mustango

L'histoire : "Maria attend une petite fille. Elle n'est plus enceinte mais attend toujours. Elle attend que sa fille naisse ou meure. Et s'il y a quelque chose dont Maria est incapable, c'est attendre. C'est pourquoi ces trois mois où elle attend, seule, que sa fille Irène sorte de sa couveuse, l'ont laissée dans le désespoir. La bulle d'isolation dans laquelle Maria s'est enfermée est mise sous pression et finit par exploser. Maria doit se sauver elle-même pour sauver son enfant. "

On ne voit pas du tout la grossesse, ni l'accouchement, on passe de l'annonce de sa grossesse aux visites de Maria à sa fille à l'hosto. Le temps s'arrête pour l'héroïne durant le passage en couveuse de sa fille (3 mois). Elle a un "blanc" de trois mois, où elle s'isole, d'où le titre du film. Le père est absent.
A aucun moment l'identification ne se fait, ce film est sûrement bourré de qualités (l'interprétation de l'actrice principale) mais bon je me suis ennuyée. J'ai trouvé ça trop médical, limite angoissant.

Publié dans Cinema

Commenter cet article