Agostino d'Alberto Moravia

Publié le par Mustango

Première lecture de Moravia, dont j'avais étudié au moins un texte durant ma scolarité.



Agostino est un adolescent de 13-14 ans qui passe les vacances à la plage avec sa mère, veuve. Il est très proche d'elle, fait tout avec elle (balade en barque) . Mais ce bel équilibre va se dérégler car la mère rencontre un jeune homme et part en balade en barque avec lui. Le fils est jaloux mais les accompagne. Il n'est plus l'objet unique d'amour et se sent délaissé. Dans le même temps il rencontre des gamins de son âge beaucoup plus dégourdis que lui, plus informés sur le sexe, plus violents. Il est l'objet de moqueries, de jalousies parce qu'il est issu d'une famille riche... Il apprend en accéléré.
Agostino se met à détester sa mère. La belle image qu'il avait d'elle se brise, sa mère est aussi une femme, qui peut avoir des relations en dehors du cercle familial. Dans une relation fusionnelle, comment partager sa mère? La solution : se tourner vers l'extérieur, se faire accepter par cette bande de gamins, et même accepter les humiliations.

Roman sur l'adolescence, le moment où on s'éloigne de la mère, les souffrances que cela engendre, les doutes.

Intéressant. Ca me fera sûrement aller vers un autre livre de Moravia  : La Désobéissance par exemple.

Publié dans Litterature italienne

Commenter cet article