Ballets roses de Benoît Duteurtre

Publié le par Mustango

Ballets roses évoque un fait divers survenu dans les années 50 impliquant des jeunes filles mineures et diverses personnalités dont André le Troquer, président de l'Assemblée Nationale. Il s'agit de parties fines. Les jeunes filles étaient de condition modeste, le rabatteur était Jean Merlu, il était l'amant de ces jeunes filles avant de les "prêter".
Duteurtre mène l'enquête aux Archives de Paris pour reconstituer l'affaire et démêler le faux du vrai.

Durant une bonne partie du livre on est littéralement sûr de la culpabilité de Le Troquer, et puis dans les derniers chapitres Duteurtre distille le doute. Cette affaire permettait d'affaiblir Le Troquer et de le perdre politiquement, de manière définitive. C'est en tout cas la thèse de Le Troquer lui même. Or en 1958 c'est l'avènement de la V ème République et Le Troquer quitte ses fonctions de Président de L'assemblée (sous la IVème), scandale ou pas.
Le scandale dévoilé a t il arrangé De Gaulle?



Il aborde tout le contexte historique, la fin de la IVème république, les débuts de la Vème, les adversaires de De Gaulle. Il revient également sur le parcours de Le Troquer durant la Seconde guerre mondiale (ministre sous le gouvernement provisoire), proche de De Gaulle, à Alger dès 1943, sa vie privée également : ses maîtresses...
Il y aurait beaucoup plus à dire sur ce livre passionnant qui aborde comment on traitait il y a presque 50 ans les affaires de pédophilie et de viols, en plaignant relativement peu les victimes.

Publié dans Litterature française

Commenter cet article