D'autres vies que la mienne - Emmanuel Carrère.

Publié le par Mustango


Après un roman russe, livre qui vous reste en tête très longtemps après la fin de sa lecture, voici d'autres vies que la mienne qu'on dit être son plus réussi.
Là aussi les thèmes de la perte et de l'absence sont abordés : perte d'un enfant à cause d'un tsunami au Sri Lanka, perte d'une belle-soeur à cause d'un cancer (ou soeur ou mère). Deux Juliette. On est presque dans l'irracontable. Comment retranscrire les sentiments liés à la perte?

Les différentes parties et histoires racontées sont toutes intéressantes, mais je dois dire que la plongée dans le milieu de la Justice est passionnante, j'ai appris pleins de choses sur les crédits à la consommation par exemple, sur le moyen trouvé par certains juges pour contourner la Cour de Cassation en passant par une instance encore au dessus.

Petit bémol : la fin du livre où on vit les derniers mois de Juliette, la belle soeur, Juge. A 33 ans elle laisse derrière elle un mari et trois filles. Cette agonie est particulièrement difficile à lire.

Commenter cet article

Reka 28/05/2009 19:58

Pour ma part, c'est du roman russe dont j'ai le plus entendu parler. Il est ajouté à ma liste à lire depuis un bon petit temps déjà ! :-)

Ys 17/04/2009 10:39

J'ai beaucoup aimé "L'adversaire" et "La classe de neige", des livres très durs mais toujours très bien écrits et vraiment saisissants. Je lirai celui-là prochainement sans aucun doute, le passage de l'auteur à La Grande Librairie m'a convaincue.

Mustango 20/04/2009 09:39


Cela dit je vous conseille lourdement un roman russe. Je l'ai vu aussi dans la grande librairie.