La plage de Chesil de Ian Mcewan

Publié le par Mustango


1962. Florence et Edward viennt de se marier et on les suit durant leur nuit de noces. Ils sont vierges tous les deux et appréhendent tous les deux, mais Florence appréhende beaucoup plus qu'Edward. Elle pense être anormale, elle n'a pas envie etc.
Ils sont maladroits et ils n'y connaissent pas grand chose, donc ils interprètent mal certaines situations.

Bref c'est le livre d'une communication manquée, ils ne se disent pas ce qui aurait pu sauver leur couple. Leur façon de penser a l'air étriquée et provoque une catastrophe. Comme on peut l'imaginer ça finit mal. S'étaient ils mariés pour les bonnes raisons?

Par certains aspects ça fait penser au film Match Point de Woody Allen : Edward appartient à une classe moins aisée que Florence, pour lui cette union peut correspondre à une ascension sociale, de plus Florence lui trouve un emploi grâce à son père qui engage Edward dans l'entreprise familiale.

Le livre tient en haleine d'un bout à l'autre. Pour le moment c'est le meilleur Macewan que j'ai lu (3)

A LIRE

Gallimard, 16.90 euros

Commenter cet article

mustango 02/10/2008 10:25

Idem "Délire d'amour" je vais finir par le lire. Je compte tous les lire... Là je viens d'emprunter Amsterdam, je verrai bien ce que ça donne!

Ys 30/09/2008 11:53

Je n'ai pas lu celui-là mais avec tous ces avis positifs, je vais bien finir par craquer. Pour ma part, le McEwan que je préfère c'est "Délire d'amour" : excellent !