Le retour de Bernhard Schlink

Publié le par Mustango


RESUME : "Le Retour' s'ouvre sur les souvenirs de vacances du narrateur, Peter Debauer. Elevé dans l'Allemagne de l'après-guerre par sa mère, on lui a dit que son père est mort. Peter passe tous ses étés chez ses grands-parents suisses. Ces derniers travaillent comme correcteurs d'épreuves pour une collection de romans populaires. Un jour, Peter commence à lire un bloc d'épreuves et découvre, fasciné, l'histoire d'un prisonnier de guerre allemand en Russie qui parvient à s'évader et à rentrer chez lui, mais seulement pour découvrir que sa femme ne l'a pas attendu. Certains détails du récit donnent à Peter l'impression qu'il s'agit non pas d'un roman mais d'une histoire vraie, et cette idée ne le quittera plus. Beaucoup plus tard, devenu juriste, il mène l'enquête et, petit à petit, découvre que l'homme en question est peut-être son père. Mais à chaque fois qu'il croit comprendre son histoire, un élément inattendu brouille les pistes. Sa quête de vérité le conduit jusqu'aux Etats Unis, où il est persuadé d'avoir identifié ce père insaisissable sous les traits d'un célèbre professeur de droit. "

Certaines parties sont vraiment prenantes comme la troisième partie où l'histoire vire à la violence gratuite comme dans "Funny Games".
c'est l'histoire des retours: celui du père, le retour du soldat allemand rentré de captivité et que sa femme n'a pas attendu, le retour aussi de Peter parti aux E.U pour rentrer en contact avec son père et son retour en Allemagne une fois sa quête terminée.

Quand même moins réussi que le liseur.

Publié dans Littérature allemande

Commenter cet article