Magda et André Trocmé : Figures de résistances

Publié le par Mustango

Textes choisis et présentés par Pierre Boismorand. Cerf. 25 euros.

"Le préfét : Dans quelques jours nos services viendront recenser les juifs résidant au Chambon
Pasteur Trocmé : Nous ignorons ce que c'est qu'un juif.Nous ne connaissons que des hommes."

Ce livre relate l'histoire du couple Trocmé dont les faits de gloire les plus connus sont leur action d'aide et de sauvetage de Juifs durant la Seconde Guerre Mondiale au Chambon sur Lignon et sur tout le plateau Vivarais Lignon. A travers les textes qu'ils ont laissés on suit leur parcours. Si leur action durant la guerre est de loin ce qui est le plus connu,on sait moins que le pasteur Trocmé était mal vu par sa hiérarchie, qu'il avait été envoyé en Haute Loire par "brimade", qu'avant la Seconde Guerre mondiale il exerçait son ministère dans le nord de la France (Sin le Noble), qu'il était membre avec sa femme du MIR (mouvement international pour la réconciliation), qu'à ce titre dès la fin de la guerre il sillonne l'Allemagne ( son témoignage sur les états d'âme des allemands après guerre c'est passionnant, en effet les allemands pensent que les Anglais les font mourrir à petit feu en les affamant, et certains vont même jusqu'à dire qu'au moins durant la guerre les Juifs étaient tués rapidement...), les Etats Unis,... Est raconté également le voyage de Magda en Inde. Bien avant la guerre André Trocmé était un pacificiste convaincu, à une époque où c'était très mal vu d'être objecteur de conscience même au sein de l'Eglise réformée de France (ERF).

Je ne me rappelais pas que le pasteur avait été arrêté durant la guerre et avait passé plusieurs mois dans un camp vers Limoges avec le pasteur Theis et Roger Darcissac... Son arrestation à Perrache à Lyon est haute en couleur.

Publié dans Histoire

Commenter cet article